MorFish

Poissons migratoires

A propos de la lamproie

La découverte de fossiles suggère que l’existence de la lamproie remonte à la fin du silurienne et au dévonien, il y a 450 millions d'années. En Europe, il y a trois espèces qui sont, de la plus petite à la plus grande : la lamproie de ruisseau, de rivière et la lamproie marine. De loin la plus grande des trois est la lamproie marine Petromyzonmarinus qui peut atteindre un mètre de long et peser jusqu’à 2,5 kg.

La lamproie est très distinctive des autres espèces de poissons dans les îles britanniques. En fait, ce n’est pas du tout un poissons puisqu’elle ne possède pas de mâchoire inférieure ; la bouche est entourée d'un disque rond qui ressemble plutôt à une ventouse avec, chez l’adulte, une série de fortes dents râpeuses qui lui sert àse fixer sur des poissons ou d’autres proies qu’elle parasite. A l’encontre, les poissons on une mâchoire supérieure fixe et une mâchoire inférieure articulée. A première vue, la lamproie ressemble à une anguille, mais en y regardant de plus près, on se rend rapidement compte que les similitudes s'arrêtent là. Cette créature ancienne n'a aucun os mais plutôt un 'squelette' composé de cartilages souples et robustes; elle n'a qu'une narine qui se trouve au sommet de la tête, juste derrière les yeux. Les branchies ne sont que de simples rangées de sept trous qui commencent derrière l’œil et se prolongent de chaque côté du corps, sans cache ni opercule pour les recouvrir.

Le cycle de vie de la lamproie marine est semblable à celui du saumon en ce qu’elle passe sa vie adulte en mer mais migre dans les fleuves pour frayer. On en sait peu sur sa période en mer, car non seulement elle utilise les estuaires, mais elle fréquente aussi bien les eaux plus profondes. La lamproie marine est une espèce protégée au titre de l’Annexe II de la Directive habitats de l’UE.